Santé : Un laboratoire biomédical ultra moderne ouvre ses portes à Conakry

BIOMAR-24 c’est le nom du nouveau Laboratoire de Biologie Médicale qui a ouvert ses portes ce samedi 27 janvier 2018. La cérémonie de lancement officiel de ses activités a connu la présence des autorités sanitaires, des enseignants chercheurs ainsi que des professionnels de la Santé.

 

Situé au quartier de la Minière dans la Commune de Ratoma, le laboratoire médical BIOMAR-24 est doté d’équipements modernes et performants permettant de réaliser des analyses nouvelles et précieuses. Chose qui va limiter sans doute les nombreuses évacuations des sanitaires.

Selon le fondateur dudit centre, Oumar Diouhé Bah issu de la 37ème promotion de Pharmacie de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Qui après ses études en Pharmacie, s’est spécialisé en biologie médicale. : « BIOMAR-24 a été créé dans le but de répondre aux attentes de toutes les populations vivant sur le territoire national. Ces attentes sont la fiabilité et la reproductivité des résultats d’analyses prescrites afin de garantir au médecin demandeur un diagnostic précis, à la base d’un traitement efficace », a-t-il entamé.

 

Pour lui, BIOMAR-24 entend contribuer pour mettre fin aux déplacements épuisants et couteux des populations guinéennes : « que ce soit pour un bilan de santé individuelle complet, que ce soit pour accompagner le couple ou assurer des dépistages systématiques propres à la prévention, BIOMAR-24 répondra aux attentes. C’est pourquoi nous avons l’ambition de fonctionner 7 jours sur 7 et 24H sur 24, accédant au statut de référence », a-t-il rassuré.

 

La particularité de BIOMAR-24 est qu’en plus des dépistages, il compte former des étudiants dans les domaines de la santé. « Un autre chantier important pour lequel nous souhaitons concentrer nos efforts est celui de la formation. La demande est forte dans le domaine de la santé. BIOMAR-24 se veut un laboratoire d’utilité publique pour faciliter l’accès aux soins à tous les guinéens », a souhaité Oumar Diouhé Bah.

Du côté de la faculté de médecine et des enseignants de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, c’est une fierté de voir un dès leur réaliser une telle œuvre.

Pr Mamadou Aliou Baldé dira que : « Cela honore tous les enseignants de la faculté de Médecine. Nous formons les jeunes c’est pour contribuer au développement à tous les niveaux ».   

Quant au Doyen de la faculté de Médecine Mohamed Cissé : « Nous remercions Dr Oumar Diouhé Bah pour avoir accepté de recevoir nos étudiants pour effectuer des stages dans sa structure ».

Pour pérenniser cette structure, le gouvernement à travers le département de la Santé promit un accompagnement. Ceci, en vue d’encourager les élites guinéennes qui mettent leurs compétences au service de la nation. C’est Lakiss Kalil Said qui s’est engagé : « Au nom du ministre de la Santé, nous encourageons Diouhé. Il y’a des compétences dans ce pays, c’est les mesures d’accompagnement qui faille et nous nous ne cesserons jamais de l’accompagner ».   

Présent à la cérémonie, le professeur Laurent Dubois, qui a été l’un des formateurs de Dr Oumar Diouhé Bah au CHU de Tour, en France, a estimé qu’il était nécessaire d’être présent à l’inauguration de ce laboratoire qui, dit-il, est l’avenir de la Guinée.

 

« C’est un laboratoire qui a des objectifs ambitieux de rapatrier un certain nombre d’analyses qui, jusqu’à présent, se faisaient à l’extérieur et qui, du point de vu médical, va élargir la prise en charge et l’amélioration des soins. Cela va permettre aussi de réduire le coût pour les citoyens. L’Etat guinéen dépensait beaucoup d’argent pour ces envois à l’extérieur. Je pense que cet argent pourrait être utilisé différemment pour insuffler la politique de santé en Guinée », a estimé Laurent Dubois.

Alpha Tanoundy Camara, l’un des premiers patients du centre BIOMAR-24 témoigne : « Avant d’être ici, je souffrais de beaucoup de maladies. C’est à partir de ce laboratoire qu’on a réussi à détecter les types de maladies que j’avais. C’est un hôpital moderne et quand j’ai envoyé les résultats au Maroc, en France et aux Etats Unis, ils m’ont dit que c’est inutile d’aller parce que les résultats que j’avais eu avec le laboratoire Biomar-24 sont des résultats fiables. A leur place, il est inutile de faire de va et vient, acheter des billets d’avion parce qu’ils utilisent les mêmes types d’appareils dans leurs pays ».

En ce qui concerne des analyses très rares ou pointues Biomar dit avoir établi des partenariats avec d’autres laboratoires étrangers prestigieux notamment le laboratoire CERBA Paris.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>